Les clichés des téléfilms de Noël

crédit photo : jill111

Depuis le mois de novembre nous sommes submergés par les téléfilms de Noël. Ce n'est pas pour me déplaire parce que je les adore. C'est doux, ça fait du bien, c'est plein de bons sentiments et avec un thé ou un bon diner, c'est tout simplement la perfection. Pourtant, je suis tout à fait consciente des clichés présents dans ces téléfilms et je vous propose aujourd'hui de revenir sur les plus courants.

1- Quelque chose à sauver

Un spectacle, une école, un foyer, une famille ou un personnage. Il y a toujours quelque chose à sauver dans les téléfilms de Noël et bien évidemment, le personnage principal va se dévouer corps et âme pour la cause qu'il souhaite défendre. Si, par la même occasion, il peut commencer une relation amoureuse, il aura tout gagné.

2- Le vrai faux père noël

Dans la majorité des films de Noël, il y a toujours un faux Père Noël qui est en fait un vrai Père Noël qui en profite pour réaliser quelques vœux. Il y a aussi la version de l'homme on ne peut plus normal (hormis la barbe blanche et la silhouette) mais qui possède des pouvoirs magiques qui vont changer la vie du héros/de l'héroïne : retour dans le passé, vie alternative etc... Je ne vous parle même pas du fils ou de la fille du Père-Noël qui s’encanaille avec les humains afin de trouver l'amour et de répandre l'esprit de Noël.

3- Un personnage qui évolue

Soit nous avons un personnage principal qui n'aime pas Noël mais qui découvre au bout d'1h30 les joies des fêtes et se met à chanter en virevoltant sous le sapin ; soit nous avons un personnage égoïste qui fait passer son travail avant sa famille avant de réaliser qu'il existe des choses bien plus importantes dans la vie comme chanter en virevoltant sous le sapin. 

4- Le baiser sous le gui

THE cliché. Bon si je laissais ma mauvaise foi de côté j'avouerais que cette année je n'ai vu que deux baisers sous le gui alors que j'ai regardé une bonne dizaine de téléfilms. Mais les deux personnages qui se retrouvent comme par hasard sous le gui, se fixent pendant trois minutes avant de décider qu'il est temps d'échanger un baiser romantique c'est quand même monnaie courante dans les téléfilms de Noël.

5- Le grand moment de complicité 

Dans toutes les comédies romantiques il faut un moment de complicité entre les deux personnages principaux. Pour les téléfilms de Noël, ce moment a bien évidemment un lien avec les fêtes. En achetant/décorant le sapin, en chantant un chant de Noël, en buvant du lait de poule (merci les Etats-Unis) ou en s'amusant dans la neige. C'est le moment qui scelle la relation entre les personnages, le moment où ils commencent à tomber amoureux. 

6- Le personnage parfait

Il y a toujours un personnage principal parfait. Celui qui fait le bien autour de lui, qui adore Noël et la neige, qui donne de son temps pour aider les plus démunis et qui voit toujours la vie du bon côté alors qu'il a perdu ses deux parents et son chat dans un terrible accident. Généralement, le personnage parfait tombe amoureux du personnage qui doit évoluer (celui du point 3) parce que sinon ce n'est pas drôle.  

N'oublions pas...

Les moments en famille à l'ouverture des cadeaux ou lors du repas de Noël, les miracles de Noël, les enfants qui souhaitent que quelqu'un de leur famille trouve enfin l'amour, les ballades sous la neige si possible avec une calèche et les lumières de Noël un peu partout.


Je me moque gentiment de ces clichés mais personnellement ils ne m'empêchent absolument pas d'apprécier les téléfilms. Parce qu'un peu de bons sentiments ne peut pas faire de mal et parce que tous les genres ont leurs codes et qu'il n'est pas toujours facile d'être original. Malgré les clichés, le scénario, les dialogues et le jeu des acteurs peuvent tout de même relever un peu le niveau. Je ne vais pas vous vendre les téléfilms de Noël comme des joyaux du cinéma mais ils nous permettent de nous évader et ça c'est agréable.

Et vous ? Quels sont clichés des téléfilms qui vous font lever les yeux au ciel ?

A vite, 
Em.

Commentaires