Devenir végétarienne #2 : Mon évolution alimentaire

Nous nous retrouvons pour le deuxième article de la série "Veggie". Aujourd'hui, j'aimerais partager avec vous ma propre expérience vers l'évolution de mon alimentation. 

Si vous le souhaitez vous pouvez lire l'article d'hier dans lequel je présente les différentes raisons pour lesquelles on peut décider d'arrêter de manger de la viande.

Première étape : le lait animal

Pour des raisons de santé, il y a 7 ans, j'ai du arrêter de consommer du lait de vache. J'ai vraiment cru que c'était la fin de mes petits déjeuners jusqu'à ce que je tente le lait végétal. J'utilise donc des laits ou boissons végétales (soja, avoine, amande, noisettes) pour les gâteaux, les crêpes et toutes les recettes nécessitant du lait. Attention, ces boissons sont sucrées donc il faut un peu adapter ses recettes. Au début, le goût peut sembler particulier mais il y a vraiment des boissons très légères, à l'avoine ou à l'épeautre qui peuvent se consommer avec les céréales par exemple.

Les prémisses

Il y a 3 ans, j'ai commencé à m'intéresser à l'écologie. Je faisais un peu plus attention à ce que j'achetais, j'essayais de consommer mieux et de réduire un peu mes déchets. Quand on s'intéresse à l'écologie la question de la viande se pose forcément. Je me suis sentie pousser des ailes et j'ai complètement arrêté de manger de la viande du jour au lendemain sans opter pour une source alternative de protéines. Grossière erreur ! 

J'ai eu des coups de fatigue énormes, je n'avais plus d'énergie, j'avais du mal à sortir du lit le matin et à tenir une journée entière au travail. Cette première tentative ayant été un échec, j'ai réintégré la viande à mon alimentation.

Une décision réfléchie

Il y a 6 mois, au delà des considérations écologiques, j'ai aussi commencé à m'intéresser à la cause animale. Mon déclic a eu lieu alors que j'étais chez mes parents. Ma mère a elle aussi évolué dans son alimentation et achète moins de viande au supermarché. Elle venait d'acheter une poule entière chez une éleveuse et j'étais dans la cuisine avec elle alors qu'elle découpait l'animal, avec la tête de la poule posée sur le plan de travail. C'est alors que j'ai réalisé que je ne pourrais jamais faire ce qu'elle faisait. Et si je n'assumais pas de découper l'animal peut-être que je ne méritais pas de le manger.

Dans un premier temps, je voulais consommer de la "bonne viande", je voulais consommer de la viande issue d'un élevage qui ne serait pas un élevage industriel de masse. J'ai progressivement diminué ma consommation de viande et en attendant de trouver un bon boucher, j'ai incorporé des sources de protéines végétales à mon alimentation.

Avec le temps, je me suis rendue compte que je n'avais plus d'attrait pour la viande et j'ai décidé d'opter pour un régime végétarien ou plutôt flexitarien (je n'exclus pas de manger de la viande dans certaines circonstances). Je suis encore une grande débutante, j'apprends et je teste des choses afin de savoir ce qui me plait et ce qui ne me plait pas. 

Pour ce qui est des protéines végétales, je mange essentiellement du tofu et des galettes de céréales. Ce n'est pas trop cher dans le coin bio de mon supermarché (petit budget oblige) et c'est très bon ! Je vais également dans les magasins bio (par ex. Naturalia) afin de trouver d'autres alternatives qui me permettent de varier un peu mes repas.

Et le poisson et les œufs ? 

Dans mon article précédent, j'ai essentiellement parlé de la viande mais la pêche industrielle cause aussi quelques problèmes (je vous renvoie au livre de Matthieu Ricard si cela vous intéresse). J'ai été élevée sur une île et là-bas, les pêcheurs pratiquent la pêche artisanale. Quand j'ai quitté le domicile familial, j'ai eu beaucoup de mal à consommer du poisson, à part les boites de thon et les filets de poisson panés. 

Aujourd'hui, j'évite toujours de manger du poisson quand je ne suis pas en Guadeloupe. Mais j'espère vraiment dépasser ce blocage un jour. Je me pose encore la question des fruits de mer, je n'en achète pas pour l'instant, mais cela pourra peut-être changer. Comme je vous le disais, j'en suis encore au début de cette évolution alimentaire.

Depuis plusieurs années, j'achète des œufs bio (code 0) ou issus de l’élevage en plein air (code 1) au supermarché. Il n'y a pas vraiment eu de changements à ce niveau là. 

Les compléments alimentaires

Je n'en prenais pas et ça allait plutôt bien malgré mes 4 heures de sport par semaine. Cependant, j'ai découvert l'année dernière que je souffrais d'anémie, ce qui explique mes fatigues régulières. Il y a quelques jours, j'ai commencé à prendre des comprimés de spiruline. La spiruline est une micro-algue riche en fer qui permet de lutter contre la fatigue, et qui dans mon cas permet aussi de combler mon manque de fer.

Quelques conseils

Prenez la décision parce que VOUS le voulez et que vous êtes prêts à faire évoluer votre alimentation.

Privilégiez une évolution progressive surtout si vous consommez de la viande de façon régulière voire journalière (ce qui était mon cas).

Faites vous plaisir. Arrêter la viande ne veut pas dire manger des repas sans saveur. Il faut juste faire preuve d'imagination et pour cela, il existe des livres et des sites très bien documentés. Vous pouvez faire des burgers, des fajitas et même du chili con  sin carne. Tout est possible ! 

Cela peut prendre un peu de temps de trouver les bonnes alternatives. J'aime bien me promener dans les rayons bio ou dans les magasins spécialisés afin de découvrir de nouveaux produits que je pourrais apprécier (et qui ne soient pas trop chers). Mes plus récentes découvertes : le tofu fumé et le haché végétal. 

Devenir végétarien ce n'est pas se priver, c'est consommer autrement !  

Dans l'article de demain je vous parlerai des principales difficultés rencontrées suite à mon changement d'alimentation. 

A demain, 
Em.

Commentaires

  1. Salut Em, c'est cool de voir ton évolution. On voit bien que c'est une décision réfléchie. Moi aussi je l'ai fait progressivement. Je mangeais de moins en mois de viande sans m'en rendre compte (bon c'était aussi une question de budget j'avoue) mais ça ne me dérangeait. Et un jour après avoir lu au hasard un guide sur le végétarisme, j'ai décidé de tout arrêté du jour au lendemain. Au début je mangeais les oeufs mais j'ai arrêté il y a plus de 6mois. De temps en temps je mange du poisson et des fruits de mer, mais ça arrive souvent quand je sors avec des amis et que je n'ai pas le choix. Je n'ai jamais eu de fatigue ou difficultés particulières, mais penses-tu que je devrais prendre des compléments alimentaires ou consulter un médecin ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis que tu as arrêté tu as quand même un apport de protéines végétales ? Je pense que ton corps te fait sentir quand il lui manque quelque chose et si tu n'as pas eu de coups de fatigue c'est une bonne chose ! Mais tu peux très bien demander conseil à ton médecin la prochaine fois que tu le vois. Il pourra te prescrire des analyses pour vérifier que tu ne fais aucune carence (au moins tu seras fixée). De mon côté, c'est un peu particulier à cause de mon anémie et c'est pour cela que je prends des compléments alimentaires. Mais j'ai cru comprendre que certains végétariens s'en passent très bien. Je pense que ça dépend vraiment de chacun...

      Supprimer
    2. Oui j'en prends dans les graines, les légumineuses et du tofu que je viens de découvrir. J'aime beaucoup les galettes de riz aussi. Mais je pense que la prochaine fois que je vais chez le médecin je lui demanderai

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir laissé un commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire...