Le sixième sommeil - Quand vient le sommeil de tous les possibles



L'histoire en bref
La mère de Jacques est une spécialiste du sommeil et durant toute son enfance et sa vie d'adulte elle a partagé avec lui ses connaissances. Elle travaille désormais sur un projet secret, le sixième sommeil. Quand un jour elle disparait sans rien lui dire, Jacques s'inquiète. Quelle vérité cache donc le sixième sommeil?

Ce que j'en pense
On ne présente plus vraiment Bernard Werber. J'ai lu "Les fourmis" au lycée et je me rappelle avoir voré les deux premiers tomes de la trilogie. Depuis, j'ai aussi lu "L'encyclopédie du savoir relatif et absolu" ainsi que "Nous les Dieux". Je ne suis pas une grande fan mais j'aime beaucoup les idées développées par l'auteur.  Récemment, une de mes amies m'a prêté son dernier roman en date. Il se trouve que j'ai travaillé sur le sujet, elle voulait avoir mon avis la-dessus.

" Toute forme de vie a forcément quelque chose qui la contient. Un espace fermé. Et toute forme de vie essaie de s'étendre pour sortir de cet espace et comprendre ce qu'il y a au delà. Car pour comprendre un système il faut s'en extraire. "

Ce roman de science-fiction (et j'insiste sur le terme) a pour thématique le sommeil et je dois dire qu'il est plutôt correct pour ce qui est des faits scientifiques. Bernard Werber a simplifié la chose et la rend accessible à tous et c'est son vrai talent. L'histoire en soi est un prétexte pour proposer des idées humanistes, et c'est souvent le cas dans les autres romans de l'auteur.

" Tu te rappelles de l'adage "Ah si jeunesse savait, Ah si vieillesse pouvait 
- C'est un proverbe ancien. Maintenant, grâce à Internet, la jeunesse "sait", et grâce à l'argent la vieillesse "peut" 
- Je ne te parle de matérialité, je te parle de sentiments, de prise de conscience, d'émotions. Cela, ni l'argent ni la santé ne peuvent le garantir. "
 
On peut passer outre le style de l'auteur qui n'est pas extraordinaire. C'est un style simple pour expliquer des idées scientifiques et moi ça me plait. On peut aussi passer outre les personnages peu crédibles. La mère de Jacques en l’occurrence qui discute avec son jeune fils comme s'il était déjà diplômé de Harvard et lui qui bien entendu a une capacité d'analyse exceptionnelle pour son jeune âge. C'est possible mais disons que l'un dans l'autre, c'est un peu trop surréaliste.

Placer le sommeil au cœur même de son intrigue était une idée originale et cela permet de pointer l'importance de celui-ci et toutes les possibilités qu'il peut offrir. En gros, si on passe 1/3 de notre vie à dormir il y a bien pour une raison ! Il pousse juste l'idée un peu plus loin, puisqu'il propose l'exploration d'une phase de sommeil inconnue, la 6ème phase, pendant laquelle on pourrait réaliser des choses au delà des limites physiques de notre monde.

En fait, je suis passionnée par le sujet mais je ne suis pas vraiment convaincue par l'histoire. Le roman se lit vite et bien mais je n'ai pas été autant absorbée que je pouvais l'espérer. Je suis un peu mitigée donc car j'ai globalement passé un bon moment mais ce n'est clairement pas mon préféré de l'auteur. 

" Les époux s'embrassent puis se tournent chacun de leur côté, comme le font tous les couples après plus de trois ans de vie commune. "

 Un roman sympa sur le thème du sommeil. Ce n'est pas forcément mon préféré de l'auteur mais, comme toujours, il propose des pistes de réflexions assez intéressantes sur la vie et sur notre façon de la vivre.


Le sixième sommeil - Bernard Werber
Albin Michel, 22€
Le livre de poche, 8,10€  

Commentaires

Articles les plus consultés